13_affiches_logos

Label Drôles de Zèbres

Enfin un label, oh !

Attention! Ne vous laissez pas distraire par ce titre trompeur…car non il ne s’agit pas de vanter les mérites d’un énième stick à lèvres à la mode! Non, non et re-non, mais attendu comme le messie, il est enfin arrivé…vous ne voyez toujours pas? Vous le faites exprès, c’est pas possible! Le label Drôles de zèbres, enfin, c’était pas compliqué pourtant. Mais comme je vois que vous êtes des rapides cérébralement parlant, je ne m’étendrai pas longuement sur des explications aussi ennuyeuses que futiles. Et comme j’ai l’art du résumé, voici en quelques lignes, ce qu’il faut retenir de nouveau concept. Depuis longtemps le festival Drôles de zèbres cherche à développer des projets capables de vous réunir plusieurs fois dans l’année. En ce sens, l’association les Zygomaniacs à tenté de n’oublier personne, fière d’éviter que certains restent sur le Lino, ça change un peu du carreau. Voilà pourquoi, et maintenant que le festival est parfaitement inscrit dans la ville, il était temps de s’attaquer à des publics encore plus larges. Les enfants, par exemple, eux aussi ont droit d’accéder à l’humour. Ils en bavent assez sur les bancs scolaires, c’est Pennac qui l’a dit même que c’est dans Chagrin d’école, un livre, snif, qui parle, snif, des tortures infligées par les vilains professeurs à coup de Pythagore, de zeugma, et de déclinaisons latines. Afin de les réconcilier donc avec la langue de Molière, l’association proposera des spectacles spécialement conçus pour eux et pour tous les âges. Strasbourg, rappelons est la capitale européenne… mais si! Il y a même un grand bâtiment tout de verre vêtu qui le prouve. Qui dit Europe dit donc européens et dit langues étrangères. Dans cette optique, il nous apparaissait essentiel de pouvoir offrir des scènes humoristiques en idiomes, chères à ces expatriés de passage en Alsace. Mais ce n’est pas tout, vous rigolez…c’est à l’américaine qu’on bosse nous.

Il y aura aussi différentes déclinaisons de la joyeuse drôlerie dans les bars avec Drôles de zincs, dans les restaurants afin de faire découvrir notre gastronomie saine et peu calorique. En fonction des moments incontournables qui ponctuent l’année en Alsace, Drôles de zèbres se chargera également de rythmer le quotidien des strasbourgeois afin qu’ils oublient la crise, les conflits contemporains, la viande de cheval et sa culotte, ou encore l’augmentation de la bière (un scandale le dernier). Bon, vous savez presque tout, à part ce qu’on vous a pas encore dit, et ce que l’on ne peut pas vous révéler par peur de représailles de la CIA. Il ne reste plus qu’à souhaiter que vous nous demeurerez fidèles.

Zèbrement vôtre!